Main Menu

Quel est ton opinion
 


Designed by:

Le Cabinda, l’après élections angolaises de 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Terra Cabinda   
Vendredi, 16 Novembre 2012 20:51

Le Cabinda, l’après élections angolaises de 2012

 

Le gouvernement du MPLA issu des élections de 2012 tente de confondre l'opinion angolaise et internationale que le problème du Cabinda est résolu, cela fait déjà partie du passé, en même temps qu’il propagande sa victoire forgée dans les urnes au Cabinda sur un peuple pris en otage dans leur propre territoire.

Rappelons que les Cabindais lutent pour leur autodétermination, et non pour un changement de régime politique en Angola. Le Manifeste Politique Cabindais remonte des années 1950 et reconnu dans les années 1960, ceci étant, bien avant le début de la lutte de libération de l’Angola contre le colonialisme portugais et de l’existence de l’Angola en tant qu'état indépendant. Il est à souligner qu'il n'y avait jamais eu quelconque union de fait ou légale, négocié ou cautionné librement entre Cabindais et Angolais.

L'OUA (aujourd'hui Union Africaine) a accepté et approuvé avec l'appui de l'Organisation des Nations Unies  ‘la Carte de la Décolonisation Totale de l'Afrique’, sur laquelle le Cabinda est classé 39èmeÉtat et l'Angola 35ème État, tous les deux intitulés à l'indépendance de forme séparée. Ceci est documenté et connu de tous (Cabinda, Angola et la Communauté Internationale). Il est regrettable que la politique belliciste pratiquée par l’Angola dans le Bassin du Congo et dans d’autres régions sur le continent africain est d'intimider l'Union Africaine, les Nations Unies et même des voix des défenseurs des Droits de l'Homme et des Peuples reconnus et respectés sur le sort du Peuple Cabindais.

Le problème du Cabinda n'est pas une affaire interne de l'Angola. Il implique une dimension internationale et donc, la solution de celui-ci nécessite l'implication de la Communauté Internationale.

Lors des élections angolaises de 2012, Le MPLA, comme d’habitude, a  contraint les employés des secteurs public et pétrolier de participer aux élections angolaises et en sa faveur sous menace de perdre leurs emplois en cas de non obéissance de ces derniers. Heureusement, une fois de plus, la maturité politique du peuple de Cabinda n'a pas permis une telle distorsion des principes qui guident la CAUSE CABINDAISE et a répondu avec une résistance massive contre les tentatives de l'Angola.

“A noter que de nombreux intellectuels et activistes civiques angolais ont toujours exprimés leur mécontentement sur la façon dont le gouvernement du MPLA aborde la question du Cabinda”.

‘Pour le MPLA, neutraliser la résistance armée cabindaise et implanter une atmosphère de suffoque politique, économique et sociale sur le territoire du Cabinda a toujours été, est et continuera d'être la meilleure option pour résoudre le problème du Cabinda’.

Ainsi, personne ne croit que le gouvernement du MPLA issu des récentes élections angolaises de 2012 sera différent des gouvernements précédents, car ce sont les mêmes personnes d'un même langage, les mêmes méthodes d’action, les mêmes attitudes et le même comportement de toujours, qui les éloigne de l’essentiel qui peut conduire à la solution du problème du Cabinda.

Le Forum Liberal pour l'émancipation du Cabinda croit en une possible solution politique qui dignifie le Peuple du Cabinda, l’Angola et la Communauté Internationale elle-même, car il n'existe aucun conflit créé par des raisons militaires pour que l’on accepte une solution militaire comme la fin de celui-ci. Les conflits ont toujours été le résultat des politiques mal orientées et mal gérées; c’est dans cette optique que se circonscrive aussi le conflit du Cabinda.

Bien que l'Angola s’autoproclame vainqueur sur le camp militaire et la Communauté Internationale ne réagit pas en ce moment par propres calculs, la vérité est que le Gouvernement de l'Angola qui se sent dans la tenue du vainqueur devra comprendre que cette victoire l’impose des responsabilités additionnelles, entre autres, la réparation des faits causés par le conflit, ce qui implique la solution des causes politiques du conflit.

En cela, les Cabindais prouveront la cohérence de la Communauté Internationale qui devra tout faire pour interpeller le gouvernement de l'Angola car il existe des graves problèmes, dans le territoire du Cabinda, en termes de violations des droits humains, politiques et associatifs, privation des libertés individuelles, d'expression et mouvement, ainsi que les questions liées au pluralisme social: la coexistence pacifique et la reconnaissance et l'acceptation des peuples en fonction de leurs identités, que les Cabindais se voient dépourvus dans le contexte angolais; celles-ci sont des valeurs universellement défendues par la Communauté Internationale et nous espérons qu’elles soient aussi défendues au Cabinda.

 

 

Mise à jour le Dimanche, 20 Janvier 2013 00:02
 

Don

Oui, je voudrais aider le fait d'exprimer la situation difficile du peuple réprimé et marginalisé de Cabinda.

Le Forum Libéral pour l'Émancipation de Cabinda est une organisation sans but de profit et compte sur les cotisations de ses membres, les subventions et les donations des personnes et des organisations philanthropiques amants de la paix, qui comprennent le joug de notre peuple que nous représentons pour soutenir son travail et activités. Votre donation serait une contribution bienvenue pour nous permettre de continuer à assister les aspirations justes et paisibles du peuple de Cabinda et promouvoir leurs droits de l'homme et droit pour l'autodétermination, trouver la solution nonviolente du conflit de Cabinda qui affecte le peuple de Cabinda et apporter la paix et la sécurité pour tous dans le territoire.