Main Menu

Quel est ton opinion
 


Designed by:

LES ÉLECTIONS ANGOLAISES DE 2012 SERONT-ELLES LA SOLUTION POUR LE CABINDA? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Terra Cabinda   
Dimanche, 01 Juillet 2012 12:11


Élection est un processus  par lequel dans une société normale les personnes font le choix ou nomination de candidats, représentants ou de partis politiques à travers le vote.

L’usage des élections dans le monde actuel a son origine au siècle XVII, avec l’apparition des gouvernements représentatifs en Europe et en Amérique du Nord. Elles sont utilisées autant pour choisir un représentant que pour décide sur diverses questions.

Le concept d’élection implique que les électeurs soient contemplés avec alternatives et qu’ils puissent choisir librement une d’entre plusieurs propositions ou différents représentants disponibles pour résoudre certains problèmes sociaux.

Les prochaines élections générales angolaises auront lieu dans une période où les cabindais vivent la plus grande répression politique depuis l’annexion du Cabinda en 1975.

L’intimidation et la peur semées par les services de défense et de sécurité de l’Angola n’a pas changé la pensée des cabindais qui comprennent mieux que jamais que les élections angolaises sont insignifiantes pour le Cabinda.

Lors des élections précédentes, le Gouvernement du MPLA a transporté les citoyens congolais au Cabinda dans la vaine tentative de tromper les observateurs internationaux que les cabindais participent activement et librement à la vie politique de l’Angola.

Ce comportement a confirmé, encore une fois, le manque d’intérêt de l’Angola à résoudre le problème du Cabinda avec sérénité et à base des Droits de Peuples. L’astuce du MPLA de camoufler la réalité au Cabinda est bel et bien de la connaissance des observateurs attentifs à la question cabindaise.

On se rappellera que quand le peuple angolais revendiquait son droit à l’autodétermination, le dictateur António de Oliveira Salazar insistait dans le fait que l’Angola était partie inaliénable du Portugal jusqu’à la fin de son règne! Aujourd’hui, le Président de l’Angola,  José Eduardo dos Santos et son gouvernement disent que le Cabinda est partie indivisible et inaliénable de l’Angola. Mais de quelle division parlent les dirigeants angolais ?

Dieu a complété son œuvre et les cabindais n’ont rien à diviser avec l’Angola. Il y a, oui, un problème à résoudre.

António de Oliveira Salazar et José Eduardo dos Santos ont beaucoup en commun entre autre la pensée excentrique et l’option par les armes comme solution pour les différends politiques.

Dans les démocraties représentatives, les élections se réalisent périodiquement et à base d’un calendrier défini; servent non seulement pour choisir un leader, mais aussi pour maintenir en poste les représentants qui ont exercés le mandat de forme satisfaisante pour leurs électeurs ; et à la veilles des élections les candidats et les partis exposent leurs plateformes politiques, ses réalisations et/ou intentions pour le future.  Cette période sert aussi pour que la société discute publiquement des solutions pour ses problèmes et permettre une interaction active entre l’élite politique qui gouverne, ou aspire gouverner, et la société.

Néanmoins, ce cadre n’existe pas et est impensable au Cabinda, alors, on s’interroge pour quelle raison les cabindais doivent voter et qu’est-ce qu’ils attendent de ces élections si leurs revendications ne sont pas tenues en compte par l’occupant et il n’y a aucun signe de flexibilité pour la souffrance qui est infligée au cabindais devant l’apathie de l’opposition angolaise qui, seulement, se rappelle de parler du Cabinda à des fins électoraux?

Tous les partis politiques angolais donnent approbation à l’exercice de la politique coloniale au Cabinda, ceci étant, d’exercer la domination sur le territoire et du pillage de ses ressources naturelles pour le supposé développement de l’Angola sans se préoccuper des légitimes aspirations des cabindais.

Il s’avère qu’à ces élections de 2012 l’opposition angolaise se présente beaucoup plus faible qu’en 2008 quand le MPLA a eu une telle victoire mystérieuse de 80% de votes des électeurs.

Ceci est un présage selon lequel rien ne changera en Angola et par conséquent au Cabinda comme résultat des élections de 2012. Donc la vision fallacieuse de voter pour certains cabindais qui militent dans des partis politiques angolais constitue une erreur politique, qui récompense les intensions du régime angolais, parce que ces cabindais ne sont candidats d’aucune force politique cabindaise qui incarne les aspirations du peuple et des électeurs du Cabinda.

Les cabindais qui militent dans des partis politiques angolais sont assujettis à une discipline partisane des familles politiques angolaises qu’ils représentent et, pour cela, loin d’être une solution pour le Cabinda. Ils sont dans ces partis par propre volonté et intérêts personnels, parce que le Cabinda, en réalité, n’a pas d’espace dans la mosaïque politique angolaise.

Les cabindais ne luttent pas pour une alternance du pouvoir en Angola, mais pour l’émancipation de la Nation Cabindaise. Les cabindais ne doivent pas premièrement libérer l’Angola de ses antidémocrates pour que Cabinda puisse avoir l’usufruit de ses droits ; parce que les angolais n’ont pas libéré premièrement le Portugal de ses dictateurs afin que celui-ci reconnaisse les droits des angolais.

L’attention du Peuple de Cabinda ne doit pas se dévier de ses légitimes aspirations parce que c’est seulement quand elles seront équationnées avec sérénité et transparence que les cabindais se sentiront dignifier, donc, le Forum Libéral pour l’Émancipation du Cabinda exhorte le Peuple Cabindais de ne pas faire part d’un processus électoral angolais qui ne contemple pas l’essentielle de ses revendications.



Mise à jour le Samedi, 27 Septembre 2014 22:27
 

Don

Oui, je voudrais aider le fait d'exprimer la situation difficile du peuple réprimé et marginalisé de Cabinda.

Le Forum Libéral pour l'Émancipation de Cabinda est une organisation sans but de profit et compte sur les cotisations de ses membres, les subventions et les donations des personnes et des organisations philanthropiques amants de la paix, qui comprennent le joug de notre peuple que nous représentons pour soutenir son travail et activités. Votre donation serait une contribution bienvenue pour nous permettre de continuer à assister les aspirations justes et paisibles du peuple de Cabinda et promouvoir leurs droits de l'homme et droit pour l'autodétermination, trouver la solution nonviolente du conflit de Cabinda qui affecte le peuple de Cabinda et apporter la paix et la sécurité pour tous dans le territoire.