Main Menu

Quel est ton opinion
 


Designed by:

LA SUFFOCATION ECONOMIQUE DU CABINDA PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Terra Cabinda   
Lundi, 30 Avril 2012 21:21

 

LA SUFFOCATION ECONOMIQUE DU CABINDA

La situation économique est devenue aussi critique au Cabinda à tel point que le régime à Luanda considère ses architectes et exécutants, surtout l’actuel Gouverneur du Cabinda, comme scientistes en matière de répression parce qu’avec cette arme et la terreur institutionnalisée au Cabinda entraîne les moins éclairés à penser que devant une telle suffocation l’unique sortie ou solution personnelle c’est satisfaire l’occupant, l’Angola, se lançant chacun contre son prochain et contre son propre peuple, trahissant ses légitimes aspirations, en échange de quelques pétrodollars qui, même ainsi, ne leur garantie le confort et l’abondance personnelle convoités.

Ces frères oublient qu’ils sont cabindais et peut importe ce qu’ils font en faveur de l’occupant, l’Angola, ne seront jamais de leur en fait, sinon des simples instruments.
Cependant, le peuple du Cabinda est empêché d’avoir l’usufruit au droits établis dans la Charte des Nations Unies, aussi longtemps que durera l’actuel statuquo caractérisé par l'occupation angolaise,  menée à bien par le MPLA.

Le régime en Angola a délinéé une politique économique qui vise à étouffer le Cabinda qui se  matérialise avec rigueur, et, il inclut la décapitalisation de l'entreprenariat locale avec l'augmentation de la dette publique; recrutement et transfert de sociétés angolaises liées aux hommes du régime du MPLA au Cabinda pour bénéficier de contrats, sans concours publiques, au détriment des sociétés locales des autochtones.

C’est aussi partie de cette politique de suffocation du Cabinda qu’il y a le retardement chronique de la construction d’un port dans les eaux profondes dans le territoire.
Les annonces des chantiers de réparation du port-quai du Cabinda pour les bateaux de petit port, à charge d’une entreprise chinoise, ne passent pas d’une cosmétique pour duper l’opinion publique.

Si nous balançons le poids économique du Cabinda et sa contribution pour l'économie de l'Angola qui occupe le territoire on comprendrait que, avec les coûts de la construction d'un port dans des eaux profondes qui minimiseraient les carences chroniques que Cabinda supporte et les coûts élevés des importations qui hausse la vie des populations, seraient une plus-value parce que cela bénéficierait aussi, en termes logistiques, les multinationales qui opèrent au Cabinda.


Néanmoins, l’optique privilégiée par le régime de l’Angola est de suffoquer les cabindais, de ce fait, ni les multinationaux présents au Cabinda peuvent penser a un acte de bienfaisance qui envisagerait un projet portuaire pour le peuple du Cabinda.

Disons que l’inexistence d’un port approprié sur le territoire du Cabinda, bien qu’il existe un plan de construction du port dans les eaux profondes élaboré par l’ex-administration portugaise au Cabinda, rend excessivement difficile la vie des cabindais au point de dépendre du Port de Pointe-Noire (République du Congo) et sont assujettis au double paiement des droits douaniers. Ce fait rend le coût de la vie très élevé au Cabinda et le peuple est celui qui paie la dernière facture.

Le grand objectif de cette politique, selon le régime de MPLA, est de mettre fin aux aides apportée à la Résistance Cabindaise. Mais, en vérité cela vise à lancer les cabindais dans la pauvreté, la mendicité, l'humiliation et les forcer à servir et s'incliner aux intentions et aux dictamen du régime de MPLA, qui gouverne en Angola.
On doit admettre que quelques vulnérables et mal intentionnés ont suivis cela et en font de la propagande en faveur du régime à l'intérieur et à l'extérieur du territoire, insinuant comme des bouches prêtées, que la manutention des légitimes revendications et les aspirations des Cabindais sont les causes de la souffrance et l'humiliation du peuple de Cabinda; donc, le peuple doit abdiquer de ses droits pour atténuer sa souffrance. Quelle aberration !

Tous les cabindais informés comprennent que si dans le monde normal, qui n'est pas celui du Cabinda, l'économie définie la politique et pour cette  raison  s'observe  le  silence  des puissances avec  intérêts économiques au Cabinda; pour  les  cabindais  les  facteurs sont inversés,  la solution politique de la question du Cabinda  est celle qui  proportionnerait une définition économique pour le Cabinda et son importance dans l'arène internationale.

Donc, c'est dans ce sens de la recherche d'une solution politique honorable qui devra se converger l'action, l'intellectualisme et la capacité de persuasion des Cabindais; en évidant des efforts pour changer le cadre actuel, et de ne pas miner les aspirations du Peuple avec des actes ignobles pour simple satisfaction de l'ego personnel ou d'un groupe.
En cause, c’est la Volonté de la Nation Cabindaise et non un homme ou un groupe.

Même en sachant quelle est la priorité des priorités pour soulager la suffocation du coût de vie au Cabinda qui passe, comme nous l’avons cité, par la construction d’un port dans les eaux profondes au Cabinda et autres actions ; le régime de Luanda est plus absorbé et  parié sur la construction du pont qui reliera l’Angola à la République Démocratique du Congo (RDC) pour arriver au Cabinda par voie terrestre. Quelle équation compliquée !

Le régime de MPLA se confond quand il pense qu’un tel pont légitimerait l’occupation du Cabinda; qu’il corrigerait l’histoire, la géographie et le droit international qui confère légitimité à la Cause Cabindaise.

Le régime de MPLA devait répondre aux cris et suffocation économique du peuple du Cabinda, créé par lui, et s'engager avec sérénité dans la recherche  d'une  solution  politique, négociée avec dignité et transparence, qui soit vérifiable pour permettre  la  censure  par le peuple, seul souverain, avec le suivi de la communauté internationale pour garantir l'émancipation de fait du peuple de Cabinda.

Mise à jour le Lundi, 30 Avril 2012 22:17
 

Don

Oui, je voudrais aider le fait d'exprimer la situation difficile du peuple réprimé et marginalisé de Cabinda.

Le Forum Libéral pour l'Émancipation de Cabinda est une organisation sans but de profit et compte sur les cotisations de ses membres, les subventions et les donations des personnes et des organisations philanthropiques amants de la paix, qui comprennent le joug de notre peuple que nous représentons pour soutenir son travail et activités. Votre donation serait une contribution bienvenue pour nous permettre de continuer à assister les aspirations justes et paisibles du peuple de Cabinda et promouvoir leurs droits de l'homme et droit pour l'autodétermination, trouver la solution nonviolente du conflit de Cabinda qui affecte le peuple de Cabinda et apporter la paix et la sécurité pour tous dans le territoire.