Main Menu

Quel est ton opinion
 


Designed by:

Plans Sinistres de l'Angola Contre les Réfugiés Cabindais en RDC PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Terra Cabinda   
Samedi, 09 Juillet 2011 21:35

                               Plans Sinistres de l'Angola Contre les Réfugiés Cabindais en RDC

Ces derniers mois, nous avons relaté sur la situation terrible que les réfugiés Cabindais endurent dans les deux Congos et les incursions des agents de l'Angola dans les camps des réfugiés, surtout dans la République démocratique du Congo, RDC.

De sources fiables nous avons appris du plan de l'Angola de forcer le rapatriement des réfugiés  Cabindais, ensemble avec les réfugiés angolais résidant dans la RDC,  dans ce qui est considéré être le dernier des rapatriements officiels des réfugiés angolais concordés entre l'Angola, le HCR et la RDC.

Tenant Compte de la situation exclusive des réfugiés Cabindais,  l'Angola avait l'intention de forcer la situation en utilisant ses agents, employant la tactique d'intimidation et de corruption par les biens matérielles qui s'est révélée être infructueux, en raison de la rigueur de l'action conjointe de dénonciation et d'information mené par la Communauté Cabindaise en RDC et le Forum Libéral pour l'Émancipation du Cabinda dans les cercles internationaux pour contrarier les intentions du régime de Luanda.

Face à l'état d'alerte créé au niveau international sur le cas, l'Angola a conçu un plan B pour couvrir l'échec du plan A, qui consiste à ordonner son agent Alexandre Tati (qui s'est rendue au service de l'Angola en 2010) de grouper à Lubolo, en RDC, quelques ex-combattants qui lui sont fidèles à afficher comme réfugiés Cabindais pour être inclus dans le nombre des réfugiés angolais à être rapatriés.

Toutefois, étant donné le nombre considérablement réduit des disciples d'Alexandre Tati, l'Angola a répété les tactiques sinistres, semblable a celles misent en pratique en 2009 pour inciter à la violence contre les réfugiés Cabindais dans les deux Congos (Brazzaville  et Kinshasa), qui avaient été avortées par le bon sens et clairvoyance des  populations et des autorités de ces pays précités.
 
Cette fois-ci, il y a quelques jours qu’Angola utilise la tactique d'expulser les ressortissants de la RDC, seulement au Cabinda, obligeant les propriétaires de chasser compulsivement sans préavis leurs locataires congolais de la RDC même s’ils n'ont pas de problèmes avec eux ou d'arriérés de loyer à payer. Cette tactique vise à créer un flux de rapatriés dans le Bas-Congo et à susciter le ressentiment et l'animosité au sein de la population congolaise contre les Cabindais et provoquer des représailles contre les réfugiés Cabindais en RDC.

A noter que beaucoup de Cabindais, propriétaires des maisons habitées par des congolais de la RDC sont emprisonnés pour ne pas avoir respecté les ordres d'expulsion compulsive imposées par le régime d'occupation. Et certains ont été seulement libérés après le paiement d'une amende, pour quel crime?

Nous reconnaissons et estimons l'attitude de solidarité du peuple et des autorités congolaises par rapport aux réfugiés Cabindais dans les circonstances actuelles que, avec sagesse, clairvoyance et humanisme, ils ont été habiles de séparer le blé de l'ivraie et ont aidé à préserver les vies des réfugiés Cabindais dans la République Démocratique du Congo.
 
Le Forum Libéral pour l'Émancipation du Cabinda alerte les défenseurs des droits humains sur les violations des droits de l'homme et la dignité humaine au Cabinda; Encore une fois prie instamment un effort collectif d'arrêter la culture de crime et de piétinement de la vie humaine qui cherchent à devenir commun et acceptable dans le territoire du Cabinda.

On ne doit pas permettre que le régime de Luanda traite les Cabindais comme des inhumains chaque fois qu'il le juge opportun, il est nécessaire que la communauté internationale, surtout les pays développés qui lèvent l’étendard de droits de l'homme et des droits de peuples s’impliquent à résoudre le problème du Cabinda.

On dit, “contempler un crime en silence c'est participer au crime”.
 

 

 

Mise à jour le Dimanche, 24 Juillet 2011 07:14
 

Don

Oui, je voudrais aider le fait d'exprimer la situation difficile du peuple réprimé et marginalisé de Cabinda.

Le Forum Libéral pour l'Émancipation de Cabinda est une organisation sans but de profit et compte sur les cotisations de ses membres, les subventions et les donations des personnes et des organisations philanthropiques amants de la paix, qui comprennent le joug de notre peuple que nous représentons pour soutenir son travail et activités. Votre donation serait une contribution bienvenue pour nous permettre de continuer à assister les aspirations justes et paisibles du peuple de Cabinda et promouvoir leurs droits de l'homme et droit pour l'autodétermination, trouver la solution nonviolente du conflit de Cabinda qui affecte le peuple de Cabinda et apporter la paix et la sécurité pour tous dans le territoire.