Main Menu

Quel est ton opinion
 


Designed by:

PLAN DU MPLA POUR LA DESTABILISATION DE LA NATION CABINDAISE PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Terra Cabinda   
Samedi, 13 Juin 2015 12:24

 

PLAN DU MPLA POUR LA DESTABILISATION DE LA NATION CABINDAISE

La culture d'un peuple se reflète à sa langue, ses uses et coutumes qui de pair à son histoire et sa position géographique sont l'expression type de son identité. De ce fait, tous les peuples se sont efforcés d'avoir, concevoir et développer les phases d'expansion culturelle et de diffusion de leurs modes de vie et des valeurs pour cimenter cette identité et préserver ses particularités et formes comme un contenu culturel vital pour garantir la survie de son histoire . Le Cabinda ne sera pas l'exception de ce postulat.

Parce que ceci n'est pas exclusif qu'aux grands et puissants  peuples, mais une prérogative de tous les peuples ou nations, y compris le peuple du Cabinda. Si les Aborigènes en Australie ont été préservés de l'extermination par les Britanniques, qui ont déclarés le territoire comme étant une possession coloniale en 1770, en reconnaissance des droits existentiels des Aborigènes; il serait désastreux de permettre qu'au XXI siècle que l'Angola continue à agir de façon anachronique, comme si nous étions en train de revivre la période de la conquête et colonisation du monde par les européens, il y a quelques siècles passés. Le monde a changé et a maintenant évolué pour établir un ‘village global’ qui réaffirme l'identité des peuples et des nations dans le cadre d'un projet global visant à réduire les asymétries en termes de développement et la qualité de la vie humaine et le respect des droits de l'homme.

La question de l'identité a été toujours évoquée lorsque des peuples distincts entrent en contact soit de forme pacifique ou violente indépendamment des raisons à base de ce contact soit à la conquête de nouvelles terres ou colonisation, ou à la recherche de meilleures conditions de vie, aventure ou tourisme.

Les peuples peuvent se croiser de façon pacifique et volontaire, par exemple, quand les gens embrassent l'immigration d'une manière ordonnée et planifiée ou les multinationales qui se livrent à des mouvements de capitaux et des biens à travers les frontières. Ceci en généralement se fait accompagné par des gestionnaires dans l'espoir d'étendre leurs activités et gagner plus des bénéfices, et en même temps créer des nouvelles opportunités, visant la réduction des asymétries de la qualité de vie, pour les autochtones en termes d'emploi et de développement. Ceci est bienvenu pour les populations locales,  cependant ce n'est clairement pas le cas de la présence angolaise au Cabinda promue par le MPLA.

Cependant, les peuples peuvent se croisés voir même de forme violente, par exemple, lorsque les individus, les familles, les groupes ethniques, peuples ou nations sont persécutés et contraints de se soumettre à un autre peuple par le mythe de la supériorité ou simple convoitise des ressources naturelles au style colonial, comme c'est le cas au Cabinda. Cela peut se produire en raison de convictions politiques, culturelles, religieuses et l'envie d'un meilleur mode de vie, qui inclue la liberté d’expression et d'association, les droits humains, les ouvertures démocratiques de fait, le respect de la vie humaine et le bien commun, et à l'autodétermination tel est le cas du peuple martyrisé de Cabinda.

Les peuples persécutés sont contraints d'émigrer de forme individuelle, collective ou des vrais exodes populaires similaires à ceux du Cabinda depuis 1974. Ceci fut une conséquence de l'occupation militaire du territoire par les forces du MPLA suivie de l'annexion à l'Angola juste après son indépendance en 1975.

A partir de cette occupation et annexion, le MPLA a toujours visé, à base d'un plan draconien bien conçu, la déstabilisation de la nation cabindaise basée dans le recrutement massif, au début de son indépendance, des jeunes cabindais tout sexe confondu pour combattre dans la guerre fratricide entre le MPLA et l'UNITA, et contre les forces sud-africaines dans le sud de l'Angola, les rendant en chair à canon. Beaucoup de ces jeunes ont eu un destin tragique, certains sont morts sans nouvelles pour leurs familles, jusqu'à ce jour, et d'autres ont été marqués par les traumatismes et les mutilations indélébiles des degrés divers causés par une guerre sans gloire. Avec la fin de la guerre en Angola, le peuple Cabindais est directement victime des forces de défense et de sécurité du régime de MPLA à l'intérieur et à l'extérieur du territoire Cabindais résumé dans l'intensification de la violence, persécutions, enlèvement, détentions arbitraires, tortures, assassinats et les exécutions sommaires de forme gratuite.

Comme si cela ne suffisait pas, le régime de MPLA à forcer le transfert et la centralisation du recrutement des principales sociétés d'employeurs comme Chevron - Texaco de Cabinda vers Luanda, alors que leurs opérations se déroules au Cabinda, pour priver ainsi de l'emploi aux jeunes cabindais qui se voient forcer d'aller à Luanda pour concourir à un poste vacant au Cabinda. Tout vise à déstabiliser les jeunes cabindais et ruiner l'avenir de la nation Cabindaise. Cependant, une fois à Luanda, ces jeunes cabindais se perdent face à une bureaucratie du système de MPLA et finalement se retrouver sans ressources financières pour la survie et parfois incapables de retourner au Cabinda.

Et, pour diverses raisons, ils se retrouvent perdus en Angola, sans soutient ni orientation de personne, tandis que les jeunes angolais viennent combler les postes vacants au Cabinda. C'est une innovation du régime du MPLA pour catalyser la déstabilisation de la nation cabindaise en détruisant le futur de sa jeunesse.

Les Cabindais vivent misérablement dans le territoire considéré comme l'un des plus riches en Afrique et débilités sur tous les domaines de la vie (santé, logement, éducation, emploi, etc.), alors que les dirigeants angolais du MPLA affirment ironiquement que le Cabinda est privilégié... Dans la misère? Le Peuple du Cabinda n'a jamais retrouvé la paix et vit dans des conditions dégradantes en ce qui concerne leur sécurité, et développement humain et social, à son affirmation en tant que peuple et nation en termes de l'autodétermination, et discriminé même à la jouissance des ressources du sous-sol, que Dieu lui a donné.

Le Cabinda est victime de ces vicissitudes du régime de MPLA alors que le monde reconnaît que le droit à la ‘Liberté’ est éternel et universel; et les peuples et dirigeants du monde développé reconnaissent leur obligation de se positionner du côté juste de ‘l'histoire’, pour défendre la dignité de chaque ‘être humain’, être la voix des sans-voix, et promettent de ne pas abandonner les peuples qui luttent pour la liberté.

Peuple du Cabinda, le monde est silencieux mais pas du tout indifférent parce que il suit et enregistre tous les événements qui se produisent au Cabinda; c’est maintenant aux Cabindais, aussi, de tous les quadrants du monde de s'engager positivement afin que le monde développé passe de la position passive d'observation et des registres à autre plus active de l’interpellation.

Les dernières manifestations planifiées par la jeunesse cabindaise et accédée par la population cabindaise en général, pour exprimer son mécontentement de la condition à laquelle elle est soumise, et interdite par le régime de MPLA en violation de ses propres lois, démontrent clairement la panique et le désespoir au sein du régime de MPLA, qui n'a pas hésité à déployer sa machine répressive pour empêcher d'être réalisée, même étant pacifiques. Ceci constitue un signe d’inquiétude qui transcende l'obstruction d’une simple manifestation populaire pacifique, que le temps s’en chargera d'interpréter.

En outre, cela confirme sans équivoque l'intolérance croissante d'un régime qui se dit démocratique, qui ne l'est pas en réalité, et qui veut confondre le monde avec des verbiages que le problème du Cabinda est interne et a trouvé la solution sous son faux mémorandum de Namibe. Tandis que cela a été rejeté unanimement par le peuple du Cabinda. Le régime de MPLA n'est pas capable d'utiliser la civilité d'entendre un message populaire pacifique et commun venant des Cabindais, alors comment peut-il clamer être en paix avec le peuple du Cabinda?

Il est en principe établi que tout ce qui transcende les normes de base de civilité viole et met en danger les fondements de la dignité et des droits humains. Ce sont des aspects qui vont au-delà des limites des frontières et de la souveraineté des États, parce que la défense de l'espèce humaine justifie le positionnement de la communauté internationale pour prévenir quelconque traitement  cruel et dégradant a la dignité humaine contre des peuples sans défense desquels l'humanité détient encore des Par conséquent, il est impératif que le régime MPLA considère la libération de tous les jeunes arrêtés à Cabinda, y compris les docteurs: José Marcos Mavungo et Aarão Tempo, qui ont été accusés d'avoir fomenté la manifestation avortée par son appareil de sécurité. En outre, il doit libérer.

Peuple du Cabinda, le monde est silencieux mais pas du tout indifférent parce que il suit et enregistre tous les événements qui se produisent au Cabinda; c’est maintenant aux Cabindais, aussi, de tous les quadrants du monde de s'engager positivement afin que le monde développé passe de la position passive d'observation et des registres à autre plus active de l’interpellation.

Les dernières manifestations planifiées par la jeunesse cabindaise et accédée par la population cabindaise en général, pour exprimer son mécontentement de la condition à laquelle elle est soumise, et interdite par le régime de MPLA en violation de ses propres lois, démontrent clairement la panique et le désespoir au sein du régime de MPLA, qui n'a pas hésité à déployer sa machine répressive pour empêcher d'être réalisée, même étant pacifiques. Ceci constitue un signe d’inquiétude qui transcende l'obstruction d’une simple manifestation populaire pacifique, que le temps s’en chargera d'interpréter.

En outre, cela confirme sans équivoque l'intolérance croissante d'un régime qui se dit démocratique, qui ne l'est pas en réalité, et qui veut confondre le monde avec des verbiages que le problème du Cabinda est interne et a trouvé la solution sous son faux mémorandum de Namibe. Tandis que cela a été rejeté unanimement par le peuple du Cabinda.

Le régime de MPLA n'est pas capable d'utiliser la civilité d'entendre un message populaire pacifique et commun venant des Cabindais, alors comment peut-il clamer être en paix avec le peuple du Cabinda?

Il est en principe établi que tout ce qui transcende les normes de base de civilité viole et met en danger les fondements de la dignité et des droits humains. Ce sont des aspects qui vont au-delà des limites des frontières et de la souveraineté des États, parce que la défense de l'espèce humaine justifie le positionnement de la communauté internationale pour prévenir quelconque traitement  cruel et dégradant a la dignité humaine contre des peuples sans défense desquels l'humanité détient encore des Par conséquent, il est impératif que le régime MPLA considère la libération de tous les jeunes arrêtés à Cabinda, y compris les docteurs: José Marcos Mavungo et Aarão Tempo, qui ont été accusés d'avoir fomenté la manifestation avortée par son appareil de sécurité. En outre, il doit libérer tous les prisonniers politiques et les activistes civiques de Cabinda qui sont incarcérés par le régime de MPLA comme un geste de changement d'attitude et de bonne volonté, et commencer le dialogue honnête et transparent visant à trouver une solution durable à la question de Cabinda.               Le régime MPLA a toujours eu des plans de guerre, de déstabilisation et de cooptation des consciences faibles au Cabinda, mais n'a jamais eu un véritable plan de paix que les Cabindais largement dé sirent.

Il est en principe établi que tout ce qui transcende les normes de base de civilité viole et met en danger les fondements de la dignité et des droits humains. Ce sont des aspects qui vont au-delà des limites des frontières et de la souveraineté des États, parce que la défense de l'espèce humaine justifie le positionnement de la communauté internationale pour prévenir quelconque traitement  cruel et dégradant a la dignité humaine contre des peuples sans défense desquels l'humanité détient encore des frais et horribles mémoires. En ligne avec cette idée, le peuple de Cabinda espère du monde civilisé, une prise de position pour aider à trouver une solution durable aux exigences du peuple de Cabinda, parce que le régime de MPLA n'est pas intéressé et, pour cela, n'est donc pas en mesure de le faire.

On dit que, ‘l'histoire est toujours présente dans les questions globales et des conflits dans toutes les régions. Les événements ne se produisent pas sans raison. Ils sont enracinés dans les grands récits des impératifs et les contraintes qui déterminent les résultats de demain. Les politiciens peuvent signer des traités, des mémorandums et faire des déclarations en fonction de leurs intérêts et ignorer la vérité; les cartes peuvent être redessinées périodiquement; mais la géographie demeure une force tranquille, toujours présente, qui entraîne les besoins et les comportements des nations. C'est, en essence, le livre des règles de l'histoire.’  Par conséquent, la communauté internationale ne doit pas ignorer le danger existentiel auquel le peuple de Cabinda est exposée par le régime du MPLA, qui ne pense pas à Cabinda comme peuple et nation ayant droit à la dignité et des droits clairement reflétée dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et des Peuples. Le régime MPLA ne regarde que Cabinda dans le contexte des ressources de son sous-sol.

Le peuple de Cabinda est sans défense, mais ne cédera pas aux plans de MPLA pour déstabiliser le peuple Cabindais parce que la lutte de Cabinda est juste. Le MPLA devrait faire un effort d'embrasser le langage pacifique et agir pour promouvoir et encourager le dialogue honnête et constructif avec les Cabindais, et mettre fin à toutes les tactiques dilatoires qui aident en rien la solution de la question de Cabinda. Pour que cela se fasse nous exhortons les gens éclairés de l'Angola et de la société civile à agir activement, parce que ce qui semble maintenant être seulement bon pour le Cabinda sera également bon pour tous les Angolais en général.

Le Forum Liberal pour l’Emancipation du Cabinda ne voit pas de quel prisme le régime de MPLA peut clamer avoir résolu le problème du Cabinda, alors que son effort continue orienté de façon à réussir à  déstabiliser la nation cabindaise sous le regard passive du monde libre comme forme de mettre fin aux revendications du pacifique peuple Cabindais.

 

QUE VIVE LE PEUPLE CABINDAIS

 

Mise à jour le Dimanche, 14 Juin 2015 20:11
 

Don

Oui, je voudrais aider le fait d'exprimer la situation difficile du peuple réprimé et marginalisé de Cabinda.

Le Forum Libéral pour l'Émancipation de Cabinda est une organisation sans but de profit et compte sur les cotisations de ses membres, les subventions et les donations des personnes et des organisations philanthropiques amants de la paix, qui comprennent le joug de notre peuple que nous représentons pour soutenir son travail et activités. Votre donation serait une contribution bienvenue pour nous permettre de continuer à assister les aspirations justes et paisibles du peuple de Cabinda et promouvoir leurs droits de l'homme et droit pour l'autodétermination, trouver la solution nonviolente du conflit de Cabinda qui affecte le peuple de Cabinda et apporter la paix et la sécurité pour tous dans le territoire.